Menu Fermer

Les différentes types de moisissure et comment s’en débarrasser ?

Il y a probablement des champignons dans votre logement ou local commercial : ils sont aussi appelés moisissure. Les spores de moisissure se développent de manière exponentielle lorsqu’elles sont en contact direct avec l’humidité et des températures modérées (15 à 27 degrés Celsius). Bien que certains champignons soient bénéfiques, beaucoup peuvent être dangereux pour la santé humaine et les biens. Dans cet article, vous en apprendrez plus sur les spécificités de chaque moisissure et aussi comment les enlever proprement.

Quels sont les différentes sortes de moisissures ?

Les moisissures les plus courantes que rencontrent la plupart des propriétaires peuvent être classées en trois catégories comme l’indique le site pages jaunes Canada : allergènes, pathogènes et toxiques.

  • Les moisissures allergènes affectent les 20 à 30 pour cent de la population. Alors que les infestations extrêmes peuvent nécessiter une élimination par un professionnel, la plupart des moisissures allergènes peuvent être éliminées avec des produits de désinfection domestique.
  • Les moisissures pathogènes provoquent des maladies et des infections. C’est particulièrement vrai chez les jeunes enfants et les adultes dont le système immunitaire est affaibli. Les petites infestations peuvent être contrôlées avec des désinfectants. Cependant, les grandes colonies nécessitent une élimination professionnelle.
  • Les moisissures toxiques produisent des substances chimiques toxiques appelées mycotoxines qui nuisent à tout organisme vivant, humains et animaux compris. Elles sont parfois mortelles et nécessitent les services d’un professionnel pour la tuer et éliminer tous les matériaux affectés.

Une fois la moisissure découverte, vous devriez engager un professionnel. Sinon, utilisez notre guide pour vous aider à identifier les 12 types de champignons les plus courants et à les supprimer. Une fois la moisissure éliminée, il est essentiel d’identifier le problème d’humidité qui a conduit à leur croissance.

Désinfectant naturel
Les moisissures non pathogènes peuvent être facilement éliminées avec des nettoyants naturels et non agressifs.

Comment éliminer vous-même les moisissures ?

Si vous avez détecté les moisissures allergènes assez tôt, vous pouvez facilement les éliminer avec des désinfectants ménagers. Lorsque vous utilisez ce genre de produits, assurez-vous qu’il y a une ventilation adéquate dans la zone. Pensez également à porter des équipements de protection comme des gants, des lunettes de protection et de vieux vêtements qui peuvent être lavés à l’eau chaude pour tuer les spores parasites. 

  • Le chlore : l’hypochlorite de sodium ou l’eau de Javel fonctionnent bien pour détruire les moisissures et éliminer toute décoloration. Il est assez agressif et doit être dilué avant utilisation.
  • le peroxyde d’hydrogène : moins agressif que l’eau de Javel, il éliminera les moisissures et éclaircira les taches. Son action est plus lente que celle de l’eau de Javel. Cependant, le peroxyde d’hydrogène ne contient pas de résidus toxiques.
  • le vinaigre blanc : il est acide et déstructure petit à petit la structure d’une moisissure. C’est un produit non toxique. Cependant, le vinaigre blanc n’élimine pas entièrement les traces de moisissure. Il faudra nettoyer ces dernières avec un nettoyant ménager plus agressif dans certains cas.
  • la bicarbonate de soude et le borax : ils ont chacun un pH élevé qui inhibe la survie des moisissures. Ces deux produits sont peu coûteux, non toxiques et facilement solubles dans l’eau. 

Faites appel aux services d’un professionnel

Pour les moisissures toxiques et les aussi les invasions sur une grande surface, vous avez besoin de collaborer avec un professionnel. La règle de base est que si l’infestation couvre plus d’un mètre carré, un professionnel doit s’occuper de son élimination. La suppression des grandes colonies nécessite des produits chimiques spécifiques ainsi que certains travaux qui nécessiteront un permis. Les services de santé publique peuvent vous conseiller de faire des tests et vous orienter vers un expert.

Quelles sont les moisissures les plus communes ?

Voici les moisissures les plus communes que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

L’acrémonium

Acrémonium

Souvent trouvé avec le strachybotrys (moisissure noire), il est hautement toxique. Il peut altérer les fonctions cérébrales et avoir un impact sur la moelle osseuse et le système immunitaire. L’acrémonium nécessite une suppression par des professionnels. Il commence généralement à apparaître sous la forme d’une petite colonie de moisissure humide rose, grise, orange ou blanche qui devient petit à petit poudreuse. On le trouve souvent dans les humidificateurs domestiques, les tuyaux de refroidissement, les drains et les gouttières et près des fenêtres qui fuient.

L’alternaria

Alternaria

C’est l’une des moisissures les plus répandues dans une maison. Elle est la plus nocive pour les personnes sensibles à l’asthme et se classe comme une moisissure allergène. À moins que la colonie ne soit devenue extrêmement grande, elle peut être enlevée en toute sécurité avec un nettoyage approprié. Elle a une texture veloutée vert foncé ou marron. On retrouve l’alternaria généralement dans les cabines de douches, les baignoires et les éviers. Sa présence signifie souvent qu’il y a une fuite dans votre plomberie. C’est une moisissure qui se propage rapidement.

L’aspergillus

Aspergillus

La plupart des champignons de cette espèce sont tout simplement classées comme des allergènes. Cependant, il produit des mycotoxines qui peuvent être dangereuses pour les très jeunes enfants et les personnes qui ont un système immunitaire affaibli. Une infestation étendue doit être éliminée par un professionnel comme Ecleepse. L’aspergillus se présente sous forme de spores grises ou vertes mais aussi sous différentes couleurs. Elle se développe sur les surfaces en bois.

L’aureobasidium ou moisissure noire

Aureobasidium

Elle apparaît d’abord comme une moisissure rose ou brune mais devient de plus en plus foncée à mesure qu’elle grandit et mûrit. Elle se développe dans les zones sombres et constamment humides comme sous les tapis, derrière le papier peint ou encore sur les surfaces en bois. Lors du nettoyage, il faut être habillé avec des vêtements de protection, des lunettes et des gants. En effet, l’aureobasidium peut causer des infections au niveau des yeux, des ongles et de la peau.

Le chaetomium

Chaetomium

Souvent confondu avec la moisissure noire, il s’agit toujours d’un champignon toxique. Il peut causer des dommages neurologiques, des maladies auto-immunes et des réactions allergiques. Son élimination est plus du ressort des professionnels. Le chaetomium apparaît tout d’abord sous une couleur blanche pour ensuite virer au gris, au brun ou au noir. Il se distingue par une odeur typique de moisi. Ce champignon s’épanouit dans les cloisons sèches endommagées par l’eau, les surfaces en bois, le papier peint ou encore les tapis mouillés et les bardeaux de toit.

Le cladosporium

Cladosporium

Classé comme un allergène, il provoque généralement des démangeaisons oculaires, un nez qui coule et un mal de gorge. Les réactions plus graves sont l’asthme et les infections pulmonaires. Les petites colonies peuvent être nettoyées par vous-même, mais les plus grandes nécessitent les compétences d’un professionnel. Le cladosporium se retrouve habituellement sous les tapis, les tissus d’ameublement, les rideaux et les planchers. C’est un champignon qui se développe à la fois dans les environnements chauds et froids. Il a une texture semblable à du daim et est de couleur marron ou verte olive.

Le fusarium

Fusarium

C’est un champignon qui provoque des réactions allergiques. Cependant, une exposition prolongée peut provoquer des infections mortelles au niveau du système nerveux. Son élimination doit se faire avec prudence. Le fusarium se trouve souvent dans la nourriture. Mais, il se développe aussi sur les tapis, papiers peints et matériaux endommagés par l’eau. Ce champignon est de couleur rose, rouge ou blanche.

Le mucor

Mucor

Classé comme un champignon allergène, il se présente sous la forme de petites plaques simples à nettoyer. Il peut provoquer la mucormycose qui est une infection fongique qui affecte le système respiratoire et le cerveau. Le mucor se développe dans les espaces extrêmement humides comme à proximité des climatiseurs, des conduits de chauffage ainsi que les portes et fenêtres qui fuient.

Le penicillium

Penicillium

La plupart d’entre nous connaissons le penicillium comme le champignon bénéfique utilisé pour la production de médicaments et de fromages. Cependant, certaines espèces sont plus nocives et provoquent des réactions allergiques. Les petites colonies peuvent être nettoyées par les occupants eux-mêmes. Cependant, pour les infestations plus importantes, il faudra l’intervention des professionnels. 

Le stachybotrys

Stachybotrys

Très toxique, ce champignon produit des substances chimiques toxiques. L’exposition peut provenir d’un contact cutané, d’une inhalation ou d’une ingestion et peut être mortelle pour les humains et les animaux. L’élimination s’effectue avec l’aide des professionnels. 

Le trichoderma

Trichoderma

Habituellement non pathogène, le trichoderma se nettoie de manière simple. Il produit une enzyme qui attaque le bois, le textile et le papier. Ce champignon peut endommager les fondations des bâtiments. le trichoderma se présente sous la forme d’une colonie verte et blanche et duveteuse.

L’ulocladium

Ulocladium

L’ulocladium se classe comme un champignon allergène. Il est typiquement noir et rassemblé en touffes. Il peut provoquer des symptômes similaires au rhume des foins, à l’asthme et aux infections cutanées. A sa première apparition, vous pouvez facilement l’éliminer avec des nettoyants domestiques. 

Finalement, pour vous aider à éliminer proprement et de manière efficace les moisissures qui peuvent être présentes dans votre logement, vous pouvez dès maintenant entrer en contact avec un membre de notre équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *